Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


Kadhafi victime du Dianr en Or et de cecilia attias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kadhafi victime du Dianr en Or et de cecilia attias

Message par khalid_a le Ven 13 Nov - 13:40

Kadhafi victime du Dianr en Or et de cecilia attias


voila ce que rapporte egaliteetreconciliation.fr



Le 20 octobre 2011, Mouammar Kadhafi est mis à mort par des rebelles libyens, mettant fin à plus de quarante ans de règne sur son pays.
En 1969, le colonel Kadhafi prend le pouvoir à la suite d’un coup d’État. Imprégné d’idéaux socialistes et traditionalistes, il entend proposer une troisième voie entre le capitalisme libéral et le communisme. Cette théorie politique sera consacrée dans son ouvrage Le Livre vert.
Issu de la tribu nomade des Kadhafas, le dirigeant libyen a toujours privilégié le rapprochement du pays avec le continent africain plutôt qu’avec le monde méditerranéen. Incarnant ainsi le panafricanisme sur la scène internationale, Mouammar Kadhafi avait fait part, quelques mois avant la guerre de 2011, de sa volonté de remettre en cause l’hégémonie du dollar. Le leader libyen souhaitait la mise en place d’une monnaie africaine autonome et basée sur l’or, le dinar.
Durant ses décennies de règne autoritaire, Kadhafi a maintenu la stabilité de son pays et instauré un équilibre précaire entre les différentes ethnies du pays.
Influencé par ses origines sahariennes et nomades, qu’il ne manquait jamais de rappeler, le colonel se distinguait fortement des élites économiques libyennes issues des populations citadines et côtières. Son style vestimentaire et ses « excentricités », comme le fait de dormir sous une tente traditionnelle lors de ses visites à l’étranger, n’étaient pas seulement le signe d’une mégalomanie exagérée. Ce comportement rappelait en effet à son peuple et aux peuples sahariens le refus de l’esprit citadin et bourgeois.
L’effondrement de l’État a fait disparaître cette fragile nation libyenne, ravivant les fractures tribales. Née au sein de la région de la Cyrénaique et immédiatement attisée par l’Occident, la rébellion de février 2011 s’est rapidement muée en guerre civile. Attisés notamment par la France, en particulier son président, Nicolas Sarkozy, et son ministre des Affaires étrangères officiel, Alain Juppé, et surtout par l’omniprésent Bernard-Henri Lévy, les troubles ont été le prétexte à une intervention de l’OTAN, c’est-à-dire essentiellement de la France et du Royaume-Uni sous mandat américain. Kadhafi et son administration vaincus, la Libye est tombée dans le chaos, créant une zone propice à la fois à la multiplication des milices djihadistes dans toute l’Afrique et à l’immigration subsaharienne à destination de l’Europe. Kadhafi avait d’ailleurs prévu ce phénomène, affirmant qu’en cas de destruction de son régime, l’Europe assisterait à « un déferlement de millions d’Africains clandestins en Italie et en France ».
avatar
khalid_a
Admin

Messages : 127
Date d'inscription : 08/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kadhafi victime du Dianr en Or et de cecilia attias

Message par khalid_a le Ven 13 Nov - 13:46

khalid_a a écrit:Kadhafi victime du Dianr en Or et de cecilia attias


voila ce que rapporte egaliteetreconciliation.fr



Le 20 octobre 2011, Mouammar Kadhafi est mis à mort par des rebelles libyens, mettant fin à plus de quarante ans de règne sur son pays.
En 1969, le colonel Kadhafi prend le pouvoir à la suite d’un coup d’État. Imprégné d’idéaux socialistes et traditionalistes, il entend proposer une troisième voie entre le capitalisme libéral et le communisme. Cette théorie politique sera consacrée dans son ouvrage Le Livre vert.
Issu de la tribu nomade des Kadhafas, le dirigeant libyen a toujours privilégié le rapprochement du pays avec le continent africain plutôt qu’avec le monde méditerranéen. Incarnant ainsi le panafricanisme sur la scène internationale, Mouammar Kadhafi avait fait part, quelques mois avant la guerre de 2011, de sa volonté de remettre en cause l’hégémonie du dollar. Le leader libyen souhaitait la mise en place d’une monnaie africaine autonome et basée sur l’or, le dinar.
Durant ses décennies de règne autoritaire, Kadhafi a maintenu la stabilité de son pays et instauré un équilibre précaire entre les différentes ethnies du pays.
Influencé par ses origines sahariennes et nomades, qu’il ne manquait jamais de rappeler, le colonel se distinguait fortement des élites économiques libyennes issues des populations citadines et côtières. Son style vestimentaire et ses « excentricités », comme le fait de dormir sous une tente traditionnelle lors de ses visites à l’étranger, n’étaient pas seulement le signe d’une mégalomanie exagérée. Ce comportement rappelait en effet à son peuple et aux peuples sahariens le refus de l’esprit citadin et bourgeois.
L’effondrement de l’État a fait disparaître cette fragile nation libyenne, ravivant les fractures tribales. Née au sein de la région de la Cyrénaique et immédiatement attisée par l’Occident, la rébellion de février 2011 s’est rapidement muée en guerre civile. Attisés notamment par la France, en particulier son président, Nicolas Sarkozy, et son ministre des Affaires étrangères officiel, Alain Juppé, et surtout par l’omniprésent Bernard-Henri Lévy, les troubles ont été le prétexte à une intervention de l’OTAN, c’est-à-dire essentiellement de la France et du Royaume-Uni sous mandat américain. Kadhafi et son administration vaincus, la Libye est tombée dans le chaos, créant une zone propice à la fois à la multiplication des milices djihadistes dans toute l’Afrique et à l’immigration subsaharienne à destination de l’Europe. Kadhafi avait d’ailleurs prévu ce phénomène, affirmant qu’en cas de destruction de son régime, l’Europe assisterait à « un déferlement de millions d’Africains clandestins en Italie et en France ».




avatar
khalid_a
Admin

Messages : 127
Date d'inscription : 08/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kadhafi victime du Dianr en Or et de cecilia attias

Message par khalid_a le Ven 13 Nov - 14:03

Lorsque Cécilia a obtenu l’éclatante victoire que l’on sait, elle est restée fort discrète sur les coulisses de son exploit, se taisant même durant plusieurs années. D’autant qu’entre-temps, sa vie personnelle avait été prise dans un autre genre d’ouragan : son divorce d’avec le président de la République, sa rencontre avec Richard Attias, son départ pour les États-Unis…
Mais, aujourd’hui, à l’occasion de cette rencontre avec les cinq infirmières martyres, Cécilia a décidé de tout dire, à propos de leur libération ! Déjà, à l’automne dernier, à l’occasion de la sortie de son livre, Une envie de vérité, publié chez Flammarion, elle avait laissé entrevoir l’enfer dans lequel elle avait alors volontairement plongé.
Le 20 décembre 2013, elle déclarait à Élisabeth Quin pour Le Figaro Madame : « J’ai effectué deux très courts voyages à Tripoli, au cours desquels je n’ai pas dormi ; j’ai rencontré dans des conditions anxiogènes Kadhafi qui était capable de tout, je l’ai bravé pour obtenir la libération de ces femmes et de ce médecin palestinien, et j’avais le sentiment que tout pouvait déraper à chaque seconde. Des vies étaient en jeu, alors oui, la tension nerveuse, la peur, l’adrénaline, la gratitude, tout a concouru à en faire le moment le plus intense de ma vie. Pas nécessairement le plus joyeux… »
À travers ces propos, on sent que la rencontre avec le dictateur a été terrible. D’ailleurs, dans son livre, elle va plus loin, décrivant son face-à-face avec le dictateur qui vient de surgir dans la pièce où, quelques instants avant, on l’a enfermée à clé : « […] il s’avance. Mais je ne lui laisse pas le temps de prendre la parole et commence par l’agonir de reproches. »
La suite du récit montre une tension énorme, sans doute dangereuse. Mais elle n’a révélé l’épisode culminant de cet affrontement que lors de sa récente conférence de presse à Sofia : «Dans son bunker [celui du colonel Kadhafi, ndlr], nous [étions] seul à seule. On s’est presque battus. J’avais pris la cravache qui était sur son bureau. Il ne connaissait que la force, j’avais la volonté pour moi. »
Cette scène hallucinante de Cécilia levant son bras armé d’une cravache sur le dictateur tout-puissant qui la tient à sa merci, prête à lui cingler le visage pour obtenir de lui ce qu’elle veut plus que tout au monde ? Une audace folle ; « téméraire », jugeront certains. Mais une audace qui fait qu’aujourd’hui cinq femmes peuvent vivre libres, alors que la barbarie les avait condamnées à mourir.
francedimanche.fr
Pierre-Marie Elstir
avatar
khalid_a
Admin

Messages : 127
Date d'inscription : 08/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kadhafi victime du Dianr en Or et de cecilia attias

Message par khalid_a le Sam 14 Nov - 17:34

khalid_a a écrit:
La suite du récit montre une tension énorme, sans doute dangereuse. Mais elle n’a révélé l’épisode culminant de cet affrontement que lors de sa récente conférence de presse à Sofia : «Dans son bunker [celui du colonel Kadhafi, ndlr], nous [étions] seul à seule. On s’est presque battus. J’avais pris la cravache qui était sur son bureau. Il ne connaissait que la force, j’avais la volonté pour moi. »
Cette scène hallucinante de Cécilia levant son bras armé d’une cravache sur le dictateur tout-puissant qui la tient à sa merci, prête à lui cingler le visage pour obtenir de lui ce qu’elle veut plus que tout au monde ? Une audace folle ; « téméraire », jugeront certains. Mais une audace qui fait qu’aujourd’hui cinq femmes peuvent vivre libres, alors que la barbarie les avait condamnées à mourir.
francedimanche.fr
Pierre-Marie Elstir

l’ex-Premier ministre libyen, Mahmoud Jibril, invité à une émission de 22 heures, a révélé qu’un service de renseignement international était derrière le lynchage de Kadhafi et non pas les révolutionnaires libyens.

Mahmoud Jibril a indiqué que la mort de Kadhafi était motivée par la volonté d’un service de sécurité de l’empêcher de dévoiler certains secrets.

« Un service de renseignement que je ne connais pas, avait l’intérêt que Kadhafi se taise à jamais, car il a eu plusieurs secrets et a noué d’étroites relations avec de nombreux régimes internationaux. C’est pourquoi ce service de renseignement a voulu à tout prix que Kadhafi ne divulgue plus jamais ces secrets », a dit Mahmoud Jibril.

alterinfo.net
avatar
khalid_a
Admin

Messages : 127
Date d'inscription : 08/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kadhafi victime du Dianr en Or et de cecilia attias

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum