Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


Hungarian camerawomen Petra Laszlo qui a tabassé les immigrants fatigués et affamés pour réaliser son scoop

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hungarian camerawomen Petra Laszlo qui a tabassé les immigrants fatigués et affamés pour réaliser son scoop

Message par chahrazad le Sam 7 Nov - 22:18

Hungarian camerawomen Petra Laszlo qui a tabassé les immigrants fatigués et affamés pour réaliser son scoop







avatar
chahrazad

Messages : 24
Date d'inscription : 17/02/2013
Age : 40

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hungarian camerawomen Petra Laszlo qui a tabassé les immigrants fatigués et affamés pour réaliser son scoop

Message par chahrazad le Sam 7 Nov - 22:25



La journaliste de la télévision hongroise N1TV Petra Laszlo a choqué le monde entier en frappant des migrants à la frontière entre la Serbie et la Hongrie. «Un mur de la honte» a été dressé sur Facebook par un autre journaliste hongrois, András Györfi.

Les images ont choqué l'Europe et le monde entier. On y voit une journaliste, Petra Laszlo, caméra sur l'épaule, frapper des migrants avant de faire un croc-en-jambe sur un père et son fils qui fuient la police hongroise à la frontière du pays, à Roszke, près de la Serbie. L'indignation a bien sûr été vive dans le pays, même si ce dernier est aujourd'hui politiquement aux mains d'un homme, Viktor Orban, aux idées proches de l'extrême-droite La journaliste qui a frappé des migrants
Petra Laszlo, honte sur elle

Même si elle travaillait pour la chaîne hongroise N1TV, proche de l'extrême-droite, proche du Jobbik, le parti antisémite, nationaliste et adepte de la chasse aux Roms, elle a été immédiatement licenciée. «Aujourd'hui, une employée de N1TV a fait preuve d'un comportement inacceptable», a déclairé la chaîne de télévision dans un communiqué. «Nous avons rompu le contrat avec la journaliste avec effet immédiat.»

Découvrez notre diaporama

András Györfi, qui se définit comme un entrepreneur et un journaliste hongrois, a lui dressé via une page Facebook, un mur de la honte. «Je n'ai pas d'intention politique en créant cette page. Je veux juste représenter le fait que la majorité des Hongrois sont pour la liberté, la tolérance et les droits individuels. La Hongrie n'est pas un pays de racistes et d'oppresseurs violents. La majorité du peuple hongrois essaie d'aider les réfugiés en les aidant avec de l'argent et des vivres. La Hongrie est un pays de liberté et de tolérance», explique-t-il.

paris match
avatar
chahrazad

Messages : 24
Date d'inscription : 17/02/2013
Age : 40

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum